Que faire si vous avez trouvé un oiseau blessé ou un oisillon?


Vous avez trouvé un oiseau adulte blessé ?

Tout d’abord assurez-vous que l’oiseau est réellement blessé ou en danger, par exemple son aile pend, il ne tient pas sur ses pattes, il est immobile, ne fuit pas lorsque vous l’approchez etc… 
Prenez le avec calme et protégez-vous avec des gants et des lunettes si possible (les corvidés surtout les espèces de  grande taille ont des griffes et un bec puissants)  et mettez-le dans un carton dans l’obscurité dans une pièce au calme, ne lui donnez ni à boire ni à manger dans l’immédiat. Contactez aussitôt le centre de soins le plus proche.


Vous avez trouvé un oisillon ?

Si il est déjà emplumé le mieux est de ne pas intervenir, le plus souvent les parents ne sont pas loin et l’oiseau, même s’il ne vole pas encore, saura remonter de branche en branche; si l’oisillon est nu ou en duvet, et tombé du nid,  qu’il n’est pas possible de l’y remettre ou que vous savez que les parents ont été tués par des destructions autorisées même en période de nidification, prenez l’oisillon à l’aide d’un linge, placez-le dans un carton aéré dans l’obscurité dans une pièce tranquille et contactez le centre de soins le plus proche pour l’emmener sans tarder.


Adresses utiles


Région Ile de France

CEDAF –  Centre d’accueil de la faune sauvage de l’Ecole vétérinaire d’Alfort 
École Nationale Vétérinaire d’Alfort
7 avenue du Général de Gaulle – 94700 Maisons-Alfort.
SMS au 07 82 74 94 35. Attention : ce numéro ne reçoit que les SMS et ne sert qu’à signaler les arrivées. 
www.faune-alfort.org/informations-pratiques/deposer-un-animal-au-cedaf/

SPOV – Société Protectrice des Oiseaux des Villes 
68 Rue Gabriel Péri – 92320 Châtillon
Tél. 01 42 53 27 22
mail : spov@neuf.fr
https://oiseauxdesvillescom.wordpress.com


Autres régions

LPO – Ligue pour la Protection des Oiseaux
Fonderies Royales – CS 90263 – 17305 Rochefort CEDEX
Tél : +33 (0)5 46 82 12 34
La LPO a créé sept Centres de Sauvegarde (Ile-Grande, Clermont-Ferrand, Buoux, Audenges, Castres, Rosenwiller, Villeveyrac)  et deux unités mobiles de soins, stationnées à La Rochelle.
www.lpo.fr

UFCS – Union Française des Centres de Sauvegarde de la faune sauvage
6 Rue des Gombards – 89100 Fontaine-la-Gaillarde
Tél. 03 86 97 86 62  ou en cas d’urgence 06.08.85.01.16
mail : ufcs120@aol.com
www.ufcs.fr

Crow Life – Centre de Recherche et de Protection des Corvidés
La Forestrie – 49170 Savennières
Tél. 07 66 31 29 66 
mail : info@crowlife.org
www.crowlife.org

Corneilles, pies, corbeaux, geais,… oisillons, juvéniles, adultes,… quels que soient leur espèce et leur âge, les corvidés accueillis au Centre sont, les uns amenés par des particuliers ayant découvert et secouru un oiseau en détresse, voire l’ayant élevé à la main, les autres confiés par des centres animaliers ayant pu dispenser des soins d’urgence mais ne pouvant assurer leur prise en charge le temps de la convalescence et du ré-ensauvagement jusqu’à la relâche, une minorité enfin provient des opérations de sauvetage menées par l’association.
À la relâche brutale, sans possibilité de retour (ou « hard release »), nous préférons la méthode dite de « soft release ». Pour être relâché un jour, un oiseau doit avoir de réelles chances de survie notamment savoir chasser, avoir un plumage et une musculature de vol opérationnels, s’être familiarisé avec des congénères et avec leurs codes, avec la nature environnante… 
Au Centre un oiseau n’est jamais relâché n’importe quand, ni n’importe où, ni n’importe comment. Et il a toujours la possibilité d’y revenir, de faire des allers-retours ou d’y trouver refuge.
Le Centre est couplé à un sanctuaire : le sanctuaire aux corvidés. Un vaste espace naturel où les oiseaux peuvent aller et venir en toute liberté et même, pourquoi pas?, s’installer. Les ressources alimentaires y sont suffisantes et les corvidés y sont toujours les bienvenus. Pas comme partout…. 

3 bébés geais tombés au sol avec leur nid suite à un élagage communal, recueillis au Centre, nourris, réensauvagés et relâchés